SIGNEZ LA PÉTITION!


Questions, commentaires, plaintes? 

Participez à la discussion sur notre page Facebook!


Inscrivez-vous à l'infolettre de Vigilance Aéroport

Les citoyens des quartiers voisins de l'aéroport se sont regroupés afin de s'opposer à tout projet d'école de pilotage à l'aéroport de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Saint-Jean-sur-Richelieu, le 30 janvier 2017


Le Comité Vigilance Aéroport St-Jean confirme sa position

 Le comité Vigilance Aéroport St-Jean confirme sa position de s’opposer à la venue d’écoles de pilotages et à une augmentation de l’utilisation des pistes à des fins similaires.

De l’avis de son président, M Raymond Boucher, l’activité des écoles de pilotages d’avions ou d’hélicoptères constitue la menace la plus sérieuse à un développement harmonieux avec les résidents. D’ailleurs, basés sur les extraits publiés sur le site de Consultation Aéroport, le Rapport Abscisse commandé par la Ville le confirme :

« la présence de quartiers résidentiels à proximité du site aéroportuaire rend la cohabitation, avec les écoles de pilotage, sensible puisque ces dernières effectuent de nombreux mouvements d’aéronefs répétitifs communément appelés posés –décollés »

Le comité avait soumis d’ailleurs, une proposition en novembre 2016, par l’entremise du conseiller François Auger de :


  • Poursuivre l’expérience de limitation des heures de posés décollés, et ce, en continuant de les permettre à certaines heures pour l’entrainement des pilotes locaux; tout en le prolongement légèrement de 15 jours au printemps et 15 jours à la fin de l’été afin d’éviter le bruit les longs weekends, les dimanches et les jours de congés;


  • Proposer des mesures d’atténuation du bruit notamment causé par le remorquage des planeurs de l’école de voile, dans le but de réduire les inconvénients de bruit pour les quartiers Saint Edmond et Saint-Eugène;

  • Développer un mécanisme de contravention pour les pilotes fautifs;


Plutôt de revenir sur ces éléments pourtant simples, la Ville a décidé de se lancer dans un processus coûteux de consultation et de comité aviseur où temps et argent sont dépensés sans compter.

Le comité entend protéger les quartiers concernés de nuisances excessives : Les agences de Santé publique ont indiqué par le passé qu’il y avait un impact sur les enfants, les personnes âgées, alors que le secteur s’est développé au cours des 10 dernières années par l’ajout de résidences, garderies, de résidences pour personnes âgées et la proximité d’institutions d’enseignements.

Le développement de l’Aéroport ne doit pas se faire par l’apport d’activités d’écoles de pilotages ou d’activité similaires qui occasionnent des mouvements répétés.


Le Comité et son président entendent mettre de l’avant leur position au comité aviseur.

NON aux écoles de pilotage!